Nouvelle République (26/02/2017) : La photographie animalière fait un tabac

Pierre GAQUIERE a réussi la photographie du petit de Goupil.

Pierre Gaquiere est un adolescent passionné de photographie, il n’est pas une manifestation sur la commune où son Nikon en bandoulière, il déambule à la recherche du cliché original. Sa passion est tellement intense pour l’image qu’il s’initie aussi à l’argentique en utilisant une chambre noire dans le sous-sol de son domicile esvrien et développe lui-même ses prises de vues.
A son actif aussi, une belle collection de vieux appareils composée de 170 unités. Aujourd’hui, âgé de 15 ans, cet élève en classe de seconde au lycée Grammont désire intégrer une école de photographie, on le devine ! Mais ce n’est pas tout, il rafle les prix, aux différents concours auxquels il participe et récemment à Veigné une superbe photographie d’un renardeau lui a valu le prix du jury et celui du public. Le scénario s’est passé l’été dernier à Ramatuelle. Quelques jours avant, il avait repéré le fils de goupil sans doute abandonné par sa mère. Puis, le surlendemain en balade avec des amis dans un centre de vacances, il visualise le renardeau statique. Il se précipite sur son boîtier muni d’un 50 mm 1.8 et son flash. Dans sa course, il manque de manque de tomber et arrive à l’endroit où se trouvait l’animal d’à peine sept mois. Dans l’obscurité totale, il déclenche et réalise une belle image de ce renardeau au regard plein d’émotion. Il va de soi que cette photo méritait le premier prix du concours de photographie des jeunes photographes à Veigné sur le thème de la faune sauvage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *